Buzz au trafic : conférence Prestashop Day 2017

Des professionnels du e-commerce (agence web, expert SEO & SEA, e-commerçants en forte croissance…) ont partagé avec les visiteurs du PrestashopDay 2017 leurs bonnes pratiques pour se lancer et maintenir son site e-commerce au top, notamment lors des périodes commerciales intenses. L’ensemble de ces professionnels ont livrés des conseils utiles, parfois des rappels, pour parier sur une croissance digitale pérenne et rentable. Nous vous résumons ici 4 de leurs précieux conseils…

 

1. Un beau site ecommerce c’est bien, un rentable c’est mieux !

Développeurs comme experts SEO se sont accordés à rappeler qu’il est normal pour un e-commerçant d’avoir un site à son image : beau, créatif, innovant ! Cependant, il est en effet bon de rappeler qu’un site e-commerce ou vitrine beau, que personne ne trouve dans Google, ou qui ne fonctionne pas/mal, cela ne sert à rien !

Les e-commerçants présents comme "Le Chocolat Français & Cheerz" préconisent en effet, au moins pour les débuts, de se concentrer et d’investir sur la technique et le marketing plutôt que sur le “look” qui peut toujours être amélioré au fil du temps. Un site e-commerce non visible dans les moteurs de recherche ou défaillant surtout au niveau du tunnel de commande, repoussera définitivement les quelques clients potentiels.

Les remarques de l’agence123 :

Ces professionnels du e-commerce ne s’y sont pas trompés. Prestashop propose en effet nativement de nombreux templates “clés en mains” qui vous permettent de vous lancer dans la vente en ligne tout en gardant du budget pour communiquer sur votre site e-commerce et investir dans vos prochains projets. Petit bémol tout de même pour les e-commerçants qui représentent une activité “artistique” : vente d’objets design, de produits en éditions limitées... En effet, ces derniers se doivent d’avoir un Front beaucoup plus travaillé, soigné et très esthétique, quitte à ce que cela soit totalement sur-mesure.

 

2. E-commerçants : osez les dépenses publicitaires !

Guillaume CROSNIER, responsable commercial chez Blog E-commerce, illustrait à juste titre :

“Les grosses entreprises investissent trop dans les Adwords pour couvrir tout le marché. A l’inverse , les e-commerçants modestes ont peur d’investir et se privent d’un canal d’acquisition de leads incontournable. Il faut savoir trouver un juste milieu !“

Les e-commerçants présents témoignent en ce sens... Pour que votre activité soit une réussite, il faut prendre des risques, il faut oser. Oser se lancer sur les Adwords, oser se lancer sur les marketplaces, oser se positionner sur un marché de niche, oser faire évoluer les postes en interne, oser utiliser Instagram... Cela nécessite souvent beaucoup de travail et de remise en questions, mais, cette stratégie s’avérerait gagnante. Les experts précisent également que “quand on ne sait pas faire”, il faut confier ces tâches à des professionnels, mais surtout ne pas rester dans l’inaction.

Les remarques de l’agence123 :

Par expérience, nous savons que le temps peut être un allié... comme un ennemi ! Trop attendre, c’est laisser une opportunité à vos concurrents de vous dépasser. C’est laisser le champs libre à vos potentiels clients d’aller acheter ailleurs.

 

3. E-commerce : pas de place pour les amateurs !

Un point essentiel qui a été rappelé lors de cette conférence, le e-commerce n’est pas une activité à prendre à la légère. Celle-ci demande de l’investissement tant financier qu’humain. Trop souvent encore, les agences digitales entendent “je voudrais un site comme Meetic mais en mieux et j’ai 1000€ de budget” ou “mon beau frère est dans l’informatique, il me propose moins cher”.

Les remarques de l’agence123 :

En effet, se lancer dans le e-commerce nécessite de s’organiser en amont afin de planifier une stratégie digitale globale comprenant les réseaux sociaux, le positionnement dans les moteurs de recherche... Se faire accompagner d’experts est un atout à ne pas négliger : investir intelligemment pour mesurer les retours sur investissement rapidement.

 

4. Votre e-commerce n’est pas un logiciel de gestion

Avoir une activité e-commerce croissante, c’est aussi avoir de nouveaux besoins en termes de gestion : comptabilité, CRM, SAV, ERP et logistique... Or, les experts rappellent lors de la conférence qu’un site e-commerce n’est pas un outil de gestion : c’est une vitrine pour vendre en ligne.

Ainsi, ils déconseillent fortement de rajouter des développements spécifiques pour gérer un certains nombres de données dans votre Prestashop comme les contacts par exemple. En effet, ces spécifiques peuvent venir modifier directement le coeur du CMS et complexifient les opérations en cas de mises à jour ou de nouveaux développements. Pour cela, ils recommandent davantage un benchmark sur des logiciels de gestion, dont c’est le métier. Il s’agit de solutions pérennes, ouvertes et évolutives comme : Ciel, EBP, Sage, Cegid, Divalto…

Les remarques de l’agence123 :

En effet, nombreux sont nos clients e-commerçant à se doter à un moment ou un autre de leur croissance d’un logiciel de gestion et/ou d’un ERP. Nous sommes donc témoins du confort de travail qu’apportent ces solutions à nos clients. Et pour plus d'efficacité, notre agence web relie souvent ces outils de gestion avec Prestashop. Avoir un logiciel de gestion relié à son Prestashop, c’est cela la bonne pratique à suivre.

 

En conclusion les différents experts, e-commerçants comme professionnels du web, ont soulevés divers points très importants pour tous les e-commerçants qui souhaiteraient se lancer ou qui se sont lancés et voudraient “grandir”. Dans des termes simples et avec des exemples concrets, ils ont su retenir l’attention du public.

 

 

En tant qu’agence Prestashop certifiée Platinum depuis plusieurs années, nous ne pouvons que saluer cette conférence du Prestashop Day 2017 dédiée aux e-commerçants qui souhaitent voir évoluer leur activité en ligne. Vous cherchez un accompagnement sur-mesure ?